© 2020 Centre de dermatologie Stanislas 

ZONE GENITALE 

SECHERESSE ET RELACHEMENT VAGINAL :

TRAITEMENT PAR LASER ERBIUM YAG  NON ABLATIF FOTONA 

La région intime est tout aussi importante à considérer en termes de beauté, de rajeunissement et de confiance en soi. 

Les dernières innovations de la technologie laser fotona notamment le tout dernier laser Erbium Yag SMOOTH 2940 nm ouvre L'accès à de nouveaux traitements non ablatifs et très peu invasifs.
 

Par un balayage scannérisé du faisceau laser, on réalise au niveau de la peau ou des muqueuses de la région génitale une série de micro-puits séparés par des intervalles de muqueuse saine. Cela a pour effet de stimuler les fibroblastes, la synthèse de collagène, d’améliorer la trophicité (épaisseur et qualité) de la muqueuse, sa vascularisation, son élasticité, et en plus au niveau de la paroi vaginale, l’équilibre du pH vaginal et de sa flore.

Comment se déroule la séance ?
 

Un arrêt de tout traitement local est préconisé au moins 48h avant le traitement laser.
 

L’estimation des résultats se fait 4 à 8 semaines après chaque séance mais l’amélioration peut se poursuivre jusqu’à 6 mois après.

- Le traitement dure environ 20 minutes , il est indolore

- pas de nécessité d'anesthésie locale ou générale 

- Il est généralement recommandé de faire 3 séances à 4 à 6 semaines d'intervalle puis environ 1 fois par an mais votre médecin jugera avec vous du plan de traitement en

fonction de votre symptomatologie.

aucune éviction sociale ou arrêt de travail ne sont à prévoir

Indications

Traitement de l'atrophie vaginale et du syndrome génito urinaire de la menopause (amelioration des symptômes tels que sécheresse, démangeaisons, irritations et douleurs lors des rapports sexuels) : protocole RENOVALASE.

Traitement du relâchement vaginal : amélioration des sensations de plaisirs sexuels en renforçant les muscles contribuant à l'orgasme : protocole INTIMALASE.

 

 

Traitement de l'incontinence urinaire d'effort et de l'incontinence mixte, légère ou modérée : procédé thérapeutique innovant et exclusif, non ablatif. Il consiste en un resserrement photothermique non ablatif de l'urètre et de la paroi antérieure de la vessie : protocole INCONTILASE.

La réalisation d'un bilan urologique préalable est indispensable avant tout traitement INCONTILASE afin de s'assurer de la bonne indication.

Quelles sont les contre-indications ?

 

La grossesse.

Les infections génitales ou urinaires en cours.

Signaler au médecin un éventuel antécédent d’herpès génital.

Un prolapsus génital important.

Une hémorragie génitale en cours ou non explorée.

Par ailleurs, la procédure ne peut pas être réalisée pendant les règles.
 

Aucun effet indésirable grave n’a été rapporté jusqu’à présent.

Le traitement peut parfois être à l’origine d’un léger saignement pendant 24-48h.

La patiente peut ressentir une sensation d’œdème et d’échauffement pendant 1 à 3 jours en moyenne, variable selon les paramètres utilisés.

Une augmentation des pertes physiologiques peut parfois être observée.

Soins après la procédure

Ils sont conseillés pendant environ une semaine. Le port de sous-vêtements doux est préférable.
La toilette doit éviter les frottements et les nettoyages agressifs.

On conseille de suspendre pendant environ une semaine :

- les bains (baignoire, piscine, mer, jacuzzi...)

- les rapports sexuels

- certains traitements locaux, notamment les corticoïdes locaux. A préciser avec votre médecin.

Une crème cicatrisante peut par contre être préconisée.

.